jeudi 2 mars 2017

La lettre œ Œ : e dans l'o

La lettre œ, ou Œ majuscule, est une ligature (donc la fusion) des graphèmes o et e. En français, on l'appelle généralement « e dans l'o ». Ce graphème est présent aussi dans plusieurs langues camerounaises, en vieux norrois et dans l'alphabet phonétique international pour représenter, par exemple, le son de la diphtongue eu dans le mot français jeune, /ʒœn/.

la lettre œ e dans l'o

Comment prononce-t-on la lettre œ ?



L'« e dans l'o », comme on verra mieux plus tard, a une origine principalement de type étymologique. Il témoigne de la disparition de la lettre o dans des mots dérivés du grec ou du latin et il se distingue de l'écriture oe par sa prononciation. Effectivement, on ne le prononce pas comme dans poète, coexistence ou coécrit, mais c'est selon : généralement, si la lettre qui suit est une voyelle, on le prononce eu [œ], tandis qu'on dit é [e] devant une consonne. Par exemple :

bœuf [bœf]
sœur [sœ:ʀ]
cœur [kœ:ʀ]
mœurs [mœʁ(s)]

œcuménique [ekymenik]
œnologie [enɔlɔ ʒi]
œsophage [efa:ʒ]
fœtus [fetys]

Cependant, si la lettre qui suit est un u et c'est la dernière lettre prononcée, on le prononcera plutôt comme le mot eux [ø]. Les deux sons, [ø] et [œ], se ressemblent beaucoup et il n'est pas facile de les distinguer et de les bien prononcer pour un élève de niveau débutant. Le son est à peu près le même, sauf que le premier est fermé et le deuxième est ouvert (et plus long).

vœu [vø]
nœud [nø]

Mais pourquoi écrit-on œ ?

Selon Nina Catach, linguiste, historienne et spécialiste de l'histoire de l'orthographe française du siècle dernier, dans la quasi-totalité des cas, cette graphie répondait à deux besoins : d’une part de rappeler l’étymologie latine en o et, d’autre part, d’éviter l’homographie, la confusion, avec un autre mot (par exemple meurs, seur et veu, à l’époque, étaient des orthographes correctes respectivement pour mûrs, sûr,et vu)1. Pour en savoir plus sur son opinion de linguiste et spécialiste, je vous conseille de lire son Dictionnaire historique de l'orthographe française.

Du point de vue étymologique, il s'agirait donc du résultat de la transformation du οί grec. On le voit dans des mots comme :

œcuménique, du grec oikoumenê
œsophage, du grec oisophagos
phœnix, du grec phnix

Maurice Rouleau, auteur du blog La langue française et ses caprices, a étudié ce sujet et a divinement exposé son opinion dans le billet Œuf, cœur et moelle. Je vous conseille fortement de le lire si vous voulez en savoir plus.

Attention ! La ligature œ est désormais considérée une vraie lettre. C'est pour cette raison qu'en majuscule on n'écrit pas Oe mais Œ.


la lettre œ e dans l'o

Les défis d'aujourd'hui

Ne vous étonnez pas si vous entendez un Français prononcer le œ d'œcuménique comme le œ de nœud. Aujourd'hui, malheureusement, c'est une pratique très courante parmi les Français, mais sachez que c'est une erreur.

Mais ce n'est pas fini ! La confusion n'est pas seulement dans la prononciation mais aussi dans l'écriture. En effet, on a de plus en plus la tendance à écrire la ligature œ en deux lettres séparées. Ce phénomène a probablement commencé dans le secteur de l'imprimerie et de la typographie car cette graphie n'est pas présente sur les claviers. Alors sachez que pour écrire l'« e dans l'o » sur votre ordinateur, il vous suffit de taper alt + 0156 !

Voici donc les principaux mots qui contiennent la lettre œ :
  • bœuf
  • chœur, groupe de personnes réunies pour une expression vocale ou instrumentale et, par extension, groupe de personnes s'accordant sur les mêmes opinions.
  • cœur
  • fœtus, embryon qui commence à présenter les caractères distinctifs de son espèce.
  • mœurs
  • nœud
  • œcuménique, qui concerne ou rassemble tous les catholiques ou toutes les confessions chrétiennes.
  • œdème, infiltration des tissus qui se révèle par un gonflement.
  • œdipe, personne capable de résoudre les énigmes.
  • œil
  • œnologie, science qui étudie la fabrication du vin.
  • œsophage, segment du tube digestif reliant le pharynx à l'estomac.
  • œuf
  • œuvre
  • phœnix
  • rancœur, amertume et ressentiment éprouvés pour une personne ou une injustice.
  • sœur
  • vœu, promesse ou engagement religieux.

Il faut ajouter à cette liste tous les mots dérivés de ceux-ci comme œillade et œilleton du mot œil, manœuvrer de œuvre, belle-sœur de sœur, etc.


Notes :
1ISO-LATIN-1, norme de codage des caractères européens ? Trois caractères français en son absents ! Jacques André, Cahiers GUTenberg

Conseils de lecture :

N'oubliez pas d'aimer la page Facebook du blog et de partager si ça vous a plu ! N'hésitez pas à poser des questions dans les commentaires et...

Continuez à étudier le français entre quat'z'yeux !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire