vendredi 24 février 2017

L'accent circonflexe : quand le mettre et pourquoi ?

accent circonflexe
L'accent circonflexe est un signe orthographique de la langue française qui crée toujours beaucoup de problèmes aux étudiants de français mais aussi aux Français mêmes.

C'est pour cela que l'Académie française a décidé, en 1990, de l'inclure dans son projet de rectifications de l'orthographe, afin de donner des règles certaines, de résoudre, autant qu'il se peut, les problèmes graphiques, d'éliminer les incertitudes ou contradictions, et de permettre aussi une formation correcte aux mots nouveaux que réclament les sciences et les techniques1.▼


Généralement, l'accent circonflexe marque la disparition de la lettre s dans un mot (par exemple, côte qui vient du latin costa), ou plus rarement d'une autre lettre ou d'un hiatus, mais les justifications étymologiques ou historiques ne s'appliquent pas toujours. Effectivement, le circonflexe n'est pas toujours présent lors de la disparition d'un s (voir le mot moutarde de moustarde ou coutume de coustume), il n'est pas constant à l'intérieur d'une même famille (voir plus bas) ni même dans la conjugaison de certains verbes (par exemple, le verbe être) et il ne semblerait pas non plus marquer une différence systématique dans la prononciation des mots.

À la suite de ces remarques, la Commission de l'Académie française a décidé d'apporter donc quelques rectifications, dont la possibilité de supprimer l'accent circonflexe sur le i et sur le u, car jamais nécessaire du point de vue de la prononciation, contrairement aux lettres a, e et o2, exception faite pour les cas où il marque une terminaison dans la conjugaison d'un verbe ou une distinction de sens avec le même mot écrit sans accent (par exemple, sûr et sur, mûr et mur, et du). À noter que ces rectifications ne s'appliquent pas aux noms propres.

accent circonflexe

Après ce préambule, on va voir de plus près quelques-uns des mots qui prennent cet accent tant "incompris" :

  • âme, écrit régulièrement à partir de 1835, du latin anima, devenu aneme, puis anme avec a nasal et ame par assimilation des lettres n et m. L'accent est ajouté pour marquer la prononciation du a postérieur et long.
  • âne, du latin asinus, devenu asne en français et puis âne pour remplacer le s.
  • âge, autrefois écrit aage, le circonflexe marque la prononciation postérieure et longue du a.
  • tôt, avant écrit tost, du latin tostum, qui voulait probablement dire chaudement (donc promptement), de tostus (grillé, brûlé).
  • château, du latin castellum, on trouve après les formes chastels et chastiaus.
  • boîte, du latin buxita, l'accent confirme la durée longue de la voyelle et distingue de boite.
  • quête, du latin quaesita, participe passé de quaerere.
  • maîtrise, de l'ancien français maistrie, signifiant puissance, talent.
  • île, écrit isle en ancien français jusqu'au milieu du XIX siècle, du latin i(n)sula.
  • crête, du latin classique crista, qui selon le CNRTL fait partie des mots dans lesquels la durée résultant de la disparition de l'ancien s se maintient mieux grâce à la présence de l'accent circonflexe.

Comment savoir si un mot prend l'accent circonflexe ?


Puisque, comme on a bien vu, il n'y a pas de règles fixes pour déterminer la présence de l'accent circonflexe dans un mot et que tout le monde ne connaît pas le latin ou l'étymologie française, il faut faire appel à sa mémoire et trouver des astuces mnémotechniques. Par exemple, quand vous apprenez un nouveau mot, imaginez-le, si possible, avec un chapeau sur la tête qui représente le circonflexe. Cela peut paraître étrange au début mais pour cela même, l'image pourrait vous venir à l'esprit quand vous écrivez et vous rappeler la présence de l'accent.

Une méthode plus "académique" pour savoir si un mot prend ou non l'accent circonflexe est celui de penser à d'autres mots de la même famille et voir s'il y en a quelques-uns qui ont maintenu le s, par exemple, forêt et forestier ou fête et festival, mais cette astuce ne marche pas toujours, d'autant plus que, comme on l'a dit plus haut, certains mots le prennent mais ils ne sont pas constants dans la même famille. Parmi ces derniers, on trouve :
  • arôme et aromatiser
  • bête et bétail
  • grâce et gracieux
  • diplôme et diplomatie
  • mêler et mélange
  • extrême et extrémité
Je vous propose d'essayer ces quelques exercices pour vous entraîner et afin de savoir si vous avez tout compris !

Notes :

1Réforme de l'orthographe
2Sur le a, l'accent circonflexe désigne le son [A], c'est-à-dire un a postérieur, qui est généralement long. L'accent circonflexe sur le e désigne le même son que l'accent grave, le [E], sauf qu'il s'agit généralement d'une voyelle longue plutôt que d'une voyelle brève. Sur le o, l'accent circonflexe désigne le son [o], c'est-à-dire un o fermé, qui est généralement long. Pour en savoir plus, cliquez ici.

accent circonflexe

Conseils de lecture :

N'oubliez pas de partager et d'aimer la page Facebook du blog si cet article vous a plu. N'hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous et surtout...

...continuez à étudier le français entre quat'z'yeux !

2 commentaires:

  1. Je vous félicite!!!je le ferai lire à mes élèves.
    Alicia Lanata de Arc-en -ciel, éducation

    RépondreSupprimer
  2. Merci Alicia ! J'espère que ça va plaire à vos élèves !

    RépondreSupprimer