lundi 7 novembre 2016

Exemple d'essai argumentatif sur le rapport parent-enfant (250 mots) - DALF C1

Comme vous savez, la production écrite est une épreuve en deux parties. Premièrement, on vous demandera de rédiger une synthèse de 1000 mots à partir de deux ou plusieurs documents. Deuxièmement, vous devrez rédiger un essai argumentatif. Vous aurez 2h30 pour terminer l'épreuve.


exemple essai argumentatif french dalf c1

Si vous voulez en savoir plus sur la technique à utiliser dans la rédaction d'un essai, ou si vous voulez savoir précisément ce qu'on exigera de vous, je vous conseille de lire ce post, où je raconte mon expérience personnelle avec le DALF.

Voici un exemple d'essai argumentatif en vue du DALF C1. 


Sujet :

« Il est temps que les parents arrêtent de décider à la place de leurs jeunes enfants », déclare un éducateur.
Partagez-vous cette idée ? Vous présenterez en 250 mots votre point de vue sur ce que devrait être le rapport parents-jeunes, en l’appuyant d’arguments pertinents et d’exemples précis.

Rédaction :

De plus en plus, les parents du XXIème siècle sont accablés par un grand souci. La société où nous vivons est devenue très complexe et exigeante et les enfants d'aujourd'hui, qui en quelques années devront se plonger dans le monde des responsabilités, auront affaire avec une compétitivité acharnée et avec un système beaucoup plus sélectif qu'avant.

Par conséquent, les parents, qui essayent de leur donner les instruments les plus efficaces pour avancer et de leur aplanir le chemin, croient devoir se charger de toutes les décisions concernant leur avenir, comme, par exemple, choisir quels enseignements leur faire suivre à l'école ou même quel sport pratiquer. Mais, à bien y penser, quel est le rôle d'un bon père ou d'une bonne mère ?

Certes, les enfants en tant que tels n'ont pas toujours la maturité ou la connaissance pour distinguer un bon d'un mauvais choix ou pour juger un acte selon l'éthique ou la morale des choses. Cependant, le devoir des parents n'est pas de se substituer à eux, mais de les aider à choisir, tout en considérant ce qu'ils aiment faire, et en distinguant ce pour lequel ils sont doués et pour lequel ils ont une aptitude. Ils ne devraient surtout pas les pousser à faire ce qu'ils auraient voulu faire à leur âge. Il faut aider les petits à choisir, non pas choisir pour eux, afin qu'ils sachent ce que veut dire prendre des responsabilités et voir les conséquences des propres décisions.

Bref, il est important que les enfants aient un guide à suivre et avec lequel se confronter, mais il faut aussi les laisser prendre en main leur vie peu à peu.



Voilà. Ce n'est qu'une des possibles approches au sujet. Le texte n'est ni trop simple, ni trop complexe. Il a été divisé en 4 paragraphes : une introduction, deux idées et une phrase finale. Je vous conseille de ne pas trop vous mettre en tête d'écrire selon des modèles fixes, ou ça peut vous fossiliser et vous empêcher d'être original. Certes, vous n'avez pas besoin de faire rigoler ou réfléchir profondement le jury, mais ça vous permettra d'écrire avec naturel.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à laisser un commentaire et je répondrai tout de suite. Partagez si vous avez aimé, mais surtout...

...continuez à étudier le français entre quat'z'yeux !

3 commentaires: